Dans la mémoire de Tom Petty: 5 chansons essentielles de Travelling Wilburys à entendre

En plus de l’incroyable Travaillant avec The Heatbreakers, Tom Petty avait probablement fait partie du plus grand supergroupe de l’histoire du rock, The Travelling Wilburys. Le supergroupe anglo-américain était composé de Bob Dylan, George Harrison, Jeff Lynne, Roy Orbison, Tom Petty et Jim Keltner. Le groupe a enregistré deux albums, le premier en 1988 et le second en 1990, bien qu’Orbison soit mort avant l’enregistrement du second.

Le projet a reçu beaucoup d’anticipation étant donné les énormes stars qui y étaient. Le premier album Vol. 1 s’est avéré un succès critique durable, en 1989 et 1990, remportant des distinctions telles qu’un Grammy pour la meilleure performance rock d’un duo ou d’un groupe.

Pour honorer la mémoire de Tom Petty, les 5 meilleures chansons de Travelling Wilburys à entendre:

« Last Night » par Travelling Wilburys

Travelling Wilburys Vol. 1 (1988)

Avec les voix de Tom Petty et Roy Orbinson, ce morceau exaltant est l’un des plus cool ceux des recorsds du supergroupe. Malheureusement, pas beaucoup de souvenirs à cause de quelques autres grands succès du premier album.

« Handle With Care » par Travelling Wilburys

Travelling Wilburys Vol. 1 (1988)

« Handle with Care » est le premier morceau de l’album du groupe en 1988, Vol. 1, et le single le plus réussi du groupe. Les crédits d’écriture sont partagés par les cinq membres du groupe Travelling Wilburys: George Harrison, Jeff Lynne, Roy Orbison, Tom Petty et Bob Dylan.

Petty a expliqué au magazine Mojo en janvier 2010 ce que c’était de co-écrire une chanson avec Bob Dylan. « Il n’y a personne que je n’ai jamais rencontré qui en sait plus sur l’art de créer une chanson que lui. J’ai tellement appris en le regardant travailler. Il a l’esprit d’un artiste et peut trouver dans une ligne le mot clé et réfléchir à comment l’embellir pour faire ressortir la ligne. « 

 » Je n’avais jamais écrit plus de mots que nécessaire, mais il avait tendance à écrire beaucoup et beaucoup de vers, puis il dira, ce couplet est meilleur que cela, ou cette ligne. Lentement cette belle image émerge. Il était très bon dans The Travelling Wilbur’s: quand quelqu’un avait une réplique, il pouvait en faire beaucoup mieux à bien des égards. »

« Wilbury Twist »par Travelling Wilburys

Travelling Wilburys Vol. 3 (1990)

La chanson est la dernière piste de leur studio 1990 Vol. 3. La chanson est également sortie en mars 1991 en tant que deuxième single de cet album.

Le clip original présentait des camées de nombreuses célébrités contemporaines, notamment: Woody Harrelson, Whoopi Goldberg, Fred Savage, Ben Savage, Kala Savage, Milli Vanilli, Cheech Marin, John Candy et Eric Idle.

« Tweeter and the Monkey Man » par Travelling Wilburys

Travelling Wilburys Vol. 1 (1988)

Le crédit de la composition revient officiellement à tous les membres du groupe, mais la chanson est publiée par le label Special Rider Music de Bob Dylan, ce qui indique que l’auteur principal est Dylan, qui est également le chanteur principal du disque. contredit par le récit de George Harrison de la chanson dans le documentaire « La vraie histoire des Wilburys itinérants »:

« Tweeter and the Monkey Man » était vraiment Tom Petty et Bob. Eh bien, Jeff et moi étions là aussi, mais nous étions juste assis là dans la cuisine, et il parlait pour une raison quelconque de tout ce truc qui n’avait pas beaucoup de sens e pour moi, vous savez, c’était un peu des trucs d’Americana et nous avons obtenu une cassette à bande et l’avons mise et ensuite transcrit tout ce qu’ils disaient.

« End Of The Line » par Travelling Wilburys

Voyager Wilburys Vol. 1 (1988)

« End of the Line » est le dernier morceau de leur premier album, Volume 1, sorti en 1989. Son rythme sur les rails suggère son thème et le -move la nature du groupe.

Il présente tous les Wilburys (sauf Bob Dylan qui était en tournée à l’époque) comme chanteurs principaux; George Harrison, Jeff Lynne et Roy Orbison chantent les refrains à tour de rôle, tandis que Tom Petty chante les couplets. La chanson se développe ensuite dans un rythme de «train de marchandises» pour souligner son thème.

Le clip de «End of the Line» a été filmé après la mort de Roy Orbison en décembre 1988. Pour honorer la perte, une photo d’une guitare assise dans un fauteuil à bascule à côté d’une photo d’Orbison a été utilisée lorsque sa voix est entendue.

En savoir plus sur Tom Petty

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *